mardi 20 janvier 2009

Intérêt général ou intérêt particulier ?

Supposons que quelqu’un achète un hectare de terre agricole à 1000 euros et que son terrain devienne constructible ensuite, il possède alors 10 lots de 1000 m2. Dans la région du projet de l'aéroport de Notre Dame des Landes, ce genre de lot est vendu entre 50 000 et 100 000 euros. Combien la vente de son terrain d’un hectare peut-il lui rapporter ?

La vente de son terrain pourrait lui rapporter entre 50 000 * 10 = 500 0000 et 100 000 * 10 = 1000 0000, soit entre 499 000 euros et 999 000 euros de bénéfice.

Vu comme ça, certains vont avoir la tête qui tourne et peu importe que l’on détruise la nature, pour faire un aéroport, si ça peut leur rapporter beaucoup d’argent un jour !

J’ai bien conscience que ce propos peut donner des idées à certains, en effet, ce doit bien être un mécanisme dans ce genre-là qui entraîne la disparition d’autant de terres agricoles un peu partout ici et là. Pourtant chacun sait qu’à force, les ressources naturelles seront épuisées et qu’il n’y aura plus rien pour ceux qui viendront après nous, mais on préfère l’oublier : l’appât du gain, pensez donc !

Appelle-t-on cela l’économie capitaliste ? Probablement… Quelle fierté y a-t-il à s'enrichir de cette manière ? Et dans tout ça, où se trouve l'intérêt général ?

Ce qui compte : c'est la paix sur la Terre et le bonheur des êtres vivants de cette Terre, ce n'est pas de se faire la guerre (même si ça rapporte beaucoup d'argent à certains). Si on en a assez, pourquoi prendre dans l'assiette de son voisin ?